La vérité sur les olim de France

L’année dernière j’avais écrit un article sur l’aliyah qui avait connu un certain succès. Je n’aurais presque rien à rajouter si ce n’est mettre l’accent sur quelques points.

Il existe des problèmes objectifs et des barrières à l’aliyah – tout le monde a maintenant entendu parler de la fameuse reconnaissance des diplômes, en voie (semble-t-il) d’être résolue ; il est aussi clair qu’il est plus prudent d’arriver avec des économies suffisantes pour tenir un voire deux ans ; que parler hébreu est la clé par excellence de l’intégration etc…

Une chose sur laquelle personne ne s’étend concerne les problèmes de mentalité. En général, il s’agit plutôt de critiquer la mentalité des Israéliens, ou d’en rire. Leur façon de se mêler de votre vie sans qu’on leur a rien demandé, le fait qu’il faille se battre pour tout, les arnaqueurs qui profitent de la naiveté des olim, et j’en passe.

Même si tout ceci n’est pas faux, je vais dire tout haut ce que tout le monde murmure mais n’ose jamais dire ouvertement : il y a aussi un problème de mentalité chez certains olim de France. Pas tous. Et pas vraiment de leur faute non plus, c’est une conséquence de la culture française.

Je parle de ceux qui passent leur temps à se plaindre, à tout critiquer, mais sans jamais faire le moindre effort pour changer les choses ou pour s’adapter. Ceux qui attendent que tout leur soit fourni sur un plateau d’argent parce qu’ils estiment qu’ils ont déjà été bien gentils de venir ici, alors c’est maintenant à Israel de faire tous les efforts. Ceux qui sont tellement habitués à ce que l’Etat prenne tout en charge qu’il ne leur vient plus à l’idée qu’ils doivent se prendre en main et être responsables de leur propre vie.

Alors soyons clairs: contrairement à ce que beaucoup d’olim croient, Israel ne les attend pas. Ils viennent, tant mieux. En fait, beaucoup d’Israéliens estiment que c’est eux qui leur font une fleur en les accueillant chez eux et en leur donnant des aides substantielles, qu’aucun pays ne donne à ses immigrants – c’est un point de vue qui n’est pas complètement faux non plus. Contrairement à ce qu’on entend souvent, la protection sociale en Israel est assez développée et efficace. Mais ce n’est pas un « Etat-nounou » qui prend ses citoyens pour de grands enfants irresponsables comme la France. Les Israéliens s’attendent en revanche à ce que les olim fassent preuve d’un minimum d’humilité et qu’ils cherchent à s’intégrer dans la société.

Les Olim de France ont beaucoup à apporter à Israel, beaucoup plus que le pays ne se rend compte. Les Juifs de France sont une population de haute qualité, sioniste, éduquée, qui vient d’un pays d’une grande richesse culturelle et économique. Il serait tragique de passer à côté. De plus en plus d’hommes politiques et de décideurs le comprennent, notamment grâce à l’action des Israéliens d’origine française qui oeuvrent, à travers plusieurs associations, de plus en plus pour mobiliser les olim, bouger les mentalités en Israel, et faire changer les choses.

Mais les Juifs de France qui veulent faire leur aliyah doivent aussi faire un effort de leur côté et comprendre que tout ne leur est pas du, qu’ils doivent apprendre à s’adapter à Israel et pas s’attendre à ce qu’Israel s’adapte à eux. Les choses ne marchent pas de la même façon ici et contrairement à ce que certains pensent, ce n’est pas forcément plus mal. C’est même souvent beaucoup mieux.

Je ne veux pas généraliser: nombreux sont ceux qui font leur aliyah avec humilité et reconnaissance et savent qu’ils vont devoir travailler dur pour avoir la chance de participer au rêve sioniste. Mais pas tous, et pas par mauvais esprit mais parce que c’est une façon de voir assez commune en France. Les Gaulois sont râleurs et lorsqu’ils voyagent à l’étranger ils se plaignent toujours quand les choses ne sont pas « comme à la maison ». Certains Juifs ont juste assimilé un peu trop ce pan de culture française.

La préparation mentale est essentielle à une aliyah réussie. Venez en sachant que votre vie va changer, qu’il va falloir se battre et se conformer à de nouvelles règles, et qu’il faudra faire des efforts. Le résultat en vaut la chandelle.

17 commentaires

  1. Le français est râleur c’est un fait et encore plus s’il vient de la région parisienne. D’un autre côté se plaindre pour un Israélien est sujet tabou. Mélange explosif lol

    J'aime

    1. Les juifs francais ne sont pas raleur mais la ou ils sont , ils sont révolutionnaires et c’est une qualité, le probleme de la alyah , depuis plus de 25 ans rien n’a était fait de la part d’Israël accueillr , une alyah massif, francaise elle n’en n’a pas les moyens , en france la vie est nettement et tres nettement plus difficile que dans les années 70, 80 , on deposent nos enfants dans les ecoles juives surveilles par 7 militaires, les prix avec leuro ont triplés, la taxe fonciere pareil, lelectricité pareil , en plus il ny a plus d’embauches, la retraites se rallongent donc on est deja pret a une vie dure, ce que vous dites c’est du n’importe quoi

      J'aime

      1. Honnêtement, je soutiens Toto. Article nul qui consiste juste à du french bashing, et qui n’a aucune force d’analyse. « Le problème ne vient pas des olims français, mais de la France dont ils ont imprégné la culture française d’assisté râleur (et de gros con). Alors bon, ce serait bien qu’ils fassent un effort pour s’adapter aussi, contrairement au français normal »
        …. seriously ?

        « Et pas vraiment de leur faute non plus, c’est une conséquence de la culture française. […] Je parle de ceux qui passent leur temps à se plaindre, à tout critiquer, mais sans jamais faire le moindre effort pour changer les choses ou pour s’adapter. […] Ceux qui sont tellement habitués à ce que l’Etat prenne tout en charge qu’il ne leur vient plus à l’idée qu’ils doivent se prendre en main et être responsables de leur propre vie. »

        « Mais ce n’est pas un « Etat-nounou » qui prend ses citoyens pour de grands enfants irresponsables comme la France »

        Bref, article nul, sans aucune force d’analyse, qui reporte la faute sur autrui… Et la différence entre le rêve des olims français et la réalité ? L’absence de préparation à ce pays que l’on idéalise et visite seulement pendant les vacances ? etc. etc.
        Une vraie analyse quoi…

        J'aime

      2. Je vous invite à lire l’article précédent sur le besoin de préparation à l’aliyah (le lien est au début). Pour le reste, la France mérite très largement les critiques qu’on lui fait. Oui c’est un pays qui a développé la mentalité d’assistanat dans sa population. Ce fut le résultat d’une politique volontaire voulue par ses élites, de gauche surtout mais la droite y a participé. Il suffit de sortir de France pour s’en apercevoir.

        J'aime

  2. Un des grands quiproquo entre juifs de france et israel est que israel a surtout l’habitude d’une immigration de gens fuyant des circonstances difficile et souvent demunis. Nombres de francais font le choix de faire leur alya alors que leur situation economique est plutot bonne en France. Et le choc avec israel ou on les considere comme des gens qui viennent vivre aux crochets des israeliens est assez dur. Lors de l’immigration russe , le russe est devenu langue officielle a egalite avec l’arabe. Que je sache a la koupat holim il n’y a pas un seul document en francais. Et ne dites pas qu’israel ne veut pas d’olims , ce n’est pas ce que nous entendions en france ou a l’etrabger. Mais clairement la realite est differente a l’interieur du pays. Il faut du temps mais tout n’est pas de la faute des olims francais. Allez dans une administration israelienne er ecoutez les israeliens parler de leurs droits

    J'aime

    1. Le russe n’est pas une des langues oficielles,il est juste beaucoup utilise car un million de Russes(sur une population de 5.5 millions)sont venus dans les annees 90.Ce qui est loin des quelques milliers de Francais…

      J'aime

  3. Je reconnais que c’est un choc quand on vous confie à une Russe à votre arrivée, qui sait le russe et l’hébreu, un choc à la banque où l’on doit signer des documents rien qu’en hébreu dont on ne comprend absolument rien, un choc d’arriver devant un bancomat avec 4 langues hébreu, arabe, russe et anglais et dès que vous avez cliqué triomphalement sur le premier écran « anglais », floup cela revient immédiatement en hébreu, un choc quand on vous envoie dans votre boite postale votre carte bancaire qui a été avalée par l’appareil pour une raison inexpliquée et qui n’arrive jamais jamais, jamais, alors que vous voyez dans votre boite postale du courrier pour quelqu’un d’autre avec votre adresse.
    Bref, j’arrête là, sinon on va dire que je fais la Française…
    Aujourd’hui, un point positif, sur mon téléphone, la recherche sur les trajets des bus est apparue en français !
    Un grand MERCI ! Il y a de l’espoir dans l’air.

    J'aime

    1. pour les papiers de labanque que pensez vous quand un emigrant arrive en France .. ?? ici au moins y a des documents en anglais.. et de plus en plus il y a des endroits qui sont ecrit en francais,, etdes employes qui parlent le francais.. ..

      J'aime

      1. Vous avez de la chance, dans votre banque ! Dans la mienne on m’a fait signer des papiers en hébreu sans rien me présenter en anglais ! Alors du français n’en parlons pas !

        J'aime

  4. L’article de Benjamin est excellent et donne un aperçu pertinent de la réalité en Israël et de la démarche d’esprit nécessaire pour affronter le choc salutaire avec un nouveau monde, dont les règles sont très différentes. Nos Sages enseignent que trois choses sont acquises avec peine :  »La Torah, Erets Israël et le monde futur ». La récompense des efforts accomplis pour s’établir et réussir en Israël est sans prix : construire et se construire dans le pays merveilleux qui nous attend après deux mille d’exil. Il est à noter que l’esprit et système éducatif français constituent des outils extrêmement efficaces pour réussir en Israël. Il faut simplement travailler dur et ne pas regarder en arrière en essayant de comparer.

    J'aime

  5. Que l’on ait le souhait d’aller vivre en israel en faisant son aliyah, la n’est pas la question la question est de savoir jusqu’à quand l’être humain cherchera à diviser pour mieux régner au lieu d’avoir un esprit bienveillant pour les génération à venir en effet bon nombres de français et autres européens l’ont compris ce n’est pas en divisant et en créant des guettons que l’on marchera vers la paix .meme si certains nous dirons que nous ne sommes pas chez les bisounours la paix est entrées dans les communautés alternatives en France ou chaque erreur ,n’est pas sanctionnée par une éducation obsolète aujourd’hui et les différences sont utilisées dans un but commun être heureux et createur de valeur pour nos progénitures.
    Je vous souhaite à toutes et tous une excellente journée .

    J'aime

  6. Bravo d’avoir le courage d’ecrire votre point de vue qui fait echo chez moi et n’est pas comme on l’entend souvent « tout est beau et tout est rose au pays des juifs, venez ».
    Israel est un pays situe au Moyen Orient, avec tout ce que cela implique. Une bonne partie de la population qui y vit est issue du Moyen Orient et de pays arabes, avec tout ce que cela implique par rapport a la culture europeenne. Une bonne partie des francais aussi du reste, si bien qu’en surface il est vrai qu’il y a des differences culturelles, mais quand on approfondit un peu on voit que les mentalites ne sont pas si differentes: chacun voit son propre interet et rarement celui de l’autre ou du public. En affaire, plus on arrive a tordre le bras de l’autre et plus on se sent fort. Ca magouille sans cesse sans vouloir faire de mal. juste par ce que c’est les moeurs avec lesquels on a grandi.Tenir sa parole et l’integrite souvent ne sont pas a l’appel. Les hommes se sentent encore et souvent superieurs aux femmes meme si consciemment ils affirmeront que non.

    Israel est un pays plus capitaliste que les US mais avec un systeme qui releve d’un bolchevisme a tendance ottomane. Quel amalgame! Quelques familles qui monopolisent presque tout, regissent le pays en partenariat etroit avec le gouvernement et les medias. Le systeme est corrompu jusqu’a la moelle (regardez la page FB de Rafi Rotem – moins que dans les autres pays me retorque-t-on toujours. Certes mais personnellement, le reve sioniste, c’etait pas ca pour moi. Les pauvres, les handicapes, les jeunes couples, les personnes agees, etc ca n’ interesse personne et a mon sens, cette derision et derive sociales sont bien le plus gros probleme d’Israel et pas l’Iran ou les terroristes. S’il prenait les sanctions necessaires le gouvernement pourrait l’ecraser le terrorisme. Mais quand les gens ont peur, ils sont plus dociles, se plaignent moins et on les controle mieux,

    Les terroristes nous rendent malheureusement plus humbles, plus unis, nous font reflechir et, on espere, nous font prendre conscience de la realite: nous sommes venus ici pour batir un pays avec des valeurs de bonte, de justice, de fraternite et de compassion pas pour venerer le veau d’or $$$. Pas un pays ou on ne voit que l’argent et plus les gens. Israel sont en hebreu les lettres de – Yashar El – soit : « droit devant D-ieu ». Seulement si nous sommes fideles a notre essence caracterisee par nos valeurs nos qualites humaines, pouvons-nous pretendre a ce pays.

    Et les francais dans tout cela? En plus de la baguette, du camembert (et de l’adamhout), ils apportent un ideal, une croyance (religieuse ou pas) en quelque chose de plus grand qu’eux, un desire, une ferveur, un espoir dont les israeliens tellement desabuses par des decennies de survie n’ont plus en grande majorite.
    Et c’est cela dont Israel a reellement besoin. Les pionniers russes ont en grande majorite bati le pays physiquement. A nous de batir son contenu, son ame, et ce faisant, la notre.

    J'aime

  7. La vérité sur les olim de France de Benjamin LACHKAR

    Si, votre analyse est pertinente, elle pêche néanmoins par l’absence des causes, dont l’une d’entre elle aurait due attirer votre attente, c’est celle des de certains israéliens francophones/séfarades à qui les OLIM s’adressent d’une manière automatique soit pour louer un logement, soit établir un acte de gestion, d’achat ou de succession. Leur comportement de ces agences immobilières, avocats-notaires et administrateurs est pour le moins détestable. Ils profitent sans état d’âme de l’ignorance de l’hébreu de leur coreligionnaires pour les grugés sans scrupules. Un article dénonçant ce genre de pratiques à paru récemment sur le JOURNAL ACTUALITÉ JUIVE;
    Il est indéniable que ces comportement peu-scrupuleux détériorent l’image sublimée de l’Etat des Juifs. Les olim, du moins la plupart d’entre eux croyaient trouver dans les Juifs de même culture une fraternité sincère. Chacune des parties trouvant son compte, l’une donnant conseils d’achat, établissant des actes honnêtes et l’autre partie payant rétribution convenu sans aléas ni surprises malhonnêtes.

    Ceci dit, il est difficile de changer de la mentalité dont les francophone ont été nourri grâce à la lecture diasporique ni admettre et de s’apercevoir que leur soutien sans faille pour l’Etat des Juifs se solde en profits et pertes dans une démarche faite soit dans l’exaltation du moment ou par la peur de leur avenir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s