Quel avenir pour Game of Thrones ?

tumblr_mwhcg4jHQ21rlo1q2o1_1280

C’est les vacances, donc un sujet plus léger pour changer: la saison 5 de la série la plus populaire du monde. Il ne s’agit pas de raconter ce qui va se passer, il n’y aura pas de spoilers, mais de mettre à plat la problème créatif auquel la série va se heurter l’an prochain: il n’y a plus de livres à adapter.

A priori, voilà qui parait étrange, puisque la saison 1 avait adapté le premier livre, la saison 2, le deuxième, la saison 3, les 2/3 du troisième, et la saison 4, le reste et quelques bouts du 4ème. La saison 5 a donc largement de quoi puiser puisqu’il reste la majeure partie du 4ème livre et le 5ème, et on parle de livres énormes.

Néanmoins, les choses ne sont pas si simples. Pour les téléspectateurs qui ne lisent pas les livres, il faut savoir que la gestation de ces deux derniers livres fut particulièrement douloureuse. Alors que « A Game of Thrones » est sorti en 1996, suivi par les deux autres premiers livres tous les deux ans, le 4ème, « A Storm of Crow » n’est sorti qu’en 2006, après avoir été annoncé, annulé et réécrit plusieurs fois. GRRM avait du abandonner son idée de départ qui était de faire passer 5 ans entre le 3ème et le 4ème livre – ce qui aurait permis de régler notamment le problème du trop jeune âge de certains personnages – et au final, et à la consternation des fans, ce n’est qu’un demi-livre qui est paru, qui ne suivait les aventures que d’une partie des personnages, et pas les plus populaires. Il a fallu attendre 5 années supplémentaires pour avoir le complément, et un début de suite aux deux parties. 3 ans ont passé et le 6ème livre n’est toujours pas là, GRRM préférant s’adonner à des projets annexes, faire le tour du monde, donner des interviews et écrire toute sorte d’autres livres, que de se consacrer à finir la série qui l’a rendu mondialement célèbre.

GRRM, qui a l’apparence d’une caricature de pédophile et semble effectivement obsédé par le sexe avec les jeunes filles à peine pubère dans ses livres, a longtemps été persuadé que HBO, la chaine qui produit et diffuse la série, n’oserait pas continuer la série au-delà de ce qu’il a écrit et il s’amusait à lancer des idées de prequels, films de cinéma, pauses de 2 ans ou autres absurdités qui ont été fermement rejetées. Je dois avouer que pour un homme issu du milieu hollywoodien il semble assez naïf et « clueless ». Il avait il y a 4 ans méchamment critiqué la fin de la série Lost, expliquant qu’il ferait beaucoup mieux, avant qu’on s’aperçoive qu’il n’avait en fait rien compris et avait cru « qu’ils étaient tous morts depuis le début », ce qui n’était évidemment pas le cas et dit textuellement et bien souligné par un des personnages dans l’épisode. On en vient à se demander si c’est bien lui qui écrit ses livres.

Revenons à la série. Il y a plusieurs façons d’adapter des romans à la télé. On peut faire comme (l’horrible et nullissime série) « Dexter », juste s’inspirer du début et du concept et partir sur des histoires complètement originales et sans rapport avec les romans (qui sont parait-il tout aussi médiocres mais virent dans le surnaturel et la science fiction) ; on peut faire comme (la ridicule et pathétique) « True Blood », suivre très vaguement le matériel d’origine en le remodelant suivant ses besoins ;  et on peut faire comme « Game of Thrones », qui a suivi avec une certaine fidélité le matériel écrit.

Evidemment toute adaptation requière des changements, pour des raisons techniques, de temps ou de moyens – des personnages sont supprimés, des intrigues qui touchaient plusieurs personnages sont rassemblées sur un seul, etc… -, à cause de la dynamique propre du media – le charisme d’un acteur, les choix de réalisation par exemple – et parce que la grammaire du cinéma ou de la télé est différente de celle de l’écrit. Le structure narrative d’un roman, qui expose l’histoire à travers le point de vue interne d’une série de personnages, ce qui constitue l’originalité principale des romans de GRRM, ne peut être reproduite à l’écran. L’adaptation a su profiter de la différence de nature entre les media, en apportant un éclairage différent sur certains personnages ou évènements qu’on appréhende plus au travers de la subjectivité d’untel ou d’untel mais de façon extérieure et objective.

Au fil du temps, les petites différences s’accumulent et les déviations deviennent des routes nouvelles. Pour le moment la série est restée fidèle aux grandes lignes des livres mais les chemins pour y arriver sont vraiment différents. La saison 4 présentait de nombreuses altérations, pour le mieux en général, ce ce qui se passe dans les romans. Cependant, nous arrivons au noeud du problème, arrive le moment où se conjugue le double effet de déviations qui vont trop loin avec la fin du matériel écrit pour certains personnages. La série a effectivement atteint la fin des intrigues publiées de plusieurs d’entre eux comme Sansa ou Bran Stark. Elle a complètement laissé de côté (pour le moment mais tout indique que c’est définitif) ce qui semble être une intrigue majeure des romans (Lady Stoneheart), sans parler de la lise à l’écart complète de ce qui se passe sur les Iron Islands – en général pas la partie la plus passionnante des romans.

La saison 5 ne va pas partir dans le vide, des pans entiers de l’intrigue n’ont pas encore été dévoilés à la télé, mais sachant que beaucoup de choses vont être coupées, et que les romans 4 et 5 sont artificiellement longs – beaucoup de pages mais légers en développement de l’intrigue -, on va vite se retrouver avec des épisodes qui sortent presque complètement de l’imagination des auteurs de la série et des quelques informations données par GRRM. Ce dernier, poussé par HBO, a décidé très récemment de ne plus accepter de nouveaux projets et de se consacrer uniquement au 6ème livre – ce qui ne l’empêche pas de continuer à voyager, et il n’écrit pas quand il voyage hors de chez lui.

L’avantage c’est qu’on pourra dorénavant ne plus subir le comportement insupportable de certains lecteurs du livres qui se croient obligés de prévenir en permanence les non-lecteurs sur le thème « olala, vous n’imaginez même pas ce qui va arriver à untel, mais je ne vous dis rien » quand ils ne racontent pas tout juste pour s’amuser.

Plus intéressant, la série va pouvoir s’affranchir réellement de GRRM et de ses livres, ne mes gardant que comme inspiration, et corrigeant les défauts assez importants des derniers livres et leurs innombrables diversions pour se consacrer à l’essentiel – raconter une bonne histoire et surtout la finir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s