Top 10 des meilleures series de tous les temps que j’ai vu

C’est la nouvelle année et outre les innombrables vacances avec les enfants sur les bras, et les kilos en plus pendant les fêtes, c’est aussi généralement le temps des listes et autres top 10 dans les blogs et magazines. Pour les rares lecteurs non-initiés en matière de calendrier juif, le nouvel an, pour nous, c’est maintenant et pas fin décembre début janvier (période non-fériée en Israel d’ailleurs).

J’ai toujours trouvé le concept des listes des meilleures films ou séries complètement stupide. C’est pourquoi j’ai décidé de le faire aussi 🙂 mais en mettant les choses au clair dès le début : cette liste n’a pas vocation à être la vérité absolue. Elle ne reflète que mes gouts, et forcément elle ne peut être basée que sur ce que j’ai vu, soit un minuscule pourcentage de la production télévisée mondiale.

Il y a des tas d’excellentes séries qui ne sont pas dans la liste, bien que je pense qu’elles soient excellentes, tout simplement parce qu’elles ne me parlent pas, comme Mad Men ou Breaking Bad, ou que je les ai découvertes trop tard, comme Deadwood. Il y a inversement dans ma liste des séries qui sont loin d’être de grande qualité mais qui ont ce petit quelque chose en plus qui les rend géniales.

La seule vocation de cette liste est de servir de guide à ceux qui seraient intéressés à découvrir de bonnes séries. Ils continueront le chemin tous seuls ensuite. Donc je commence, sans ordre particulier à part la première.

MAJ: J’ai ajouté pour chaque série ou presque un épisode a ne pas manquer, l’épisode à voir si vous n’en voyez qu’un.

1.       The Wire (2002-2008), HBO.

The Wire est généralement considérée comme la meilleure série télé de tous les temps, et rien que pour ça on serait tenté de dire le contraire. Mais il faut se rendre à l’évidence, c’est bien la meilleure série de tous les temps. On ne le comprend qu’en la voyant. Une série sur le trafic de drogue à Baltimore, a priori, ça ne donne pas spécialement envie. Et il faut un peu de temps pour rentrer dedans, c’est même légèrement incompréhensible durant les premiers épisodes, signe qu’on a affaire à une œuvre qui ne cherche pas la facilité, ne prend pas ses spectateurs pour des ânes et ne fait pas de concessions. Ensuite, c’est extraordinaire, en particulier les saisons 3 et 4 qui approchent la perfection. La méticulosité de l’écriture, l’attention aux moindre détails, les acteurs parfaits, l’intrigue fascinante, on touche au meilleur de ce qui est possible à la télé. Si vous ne devez en voir qu’une.

Episode à ne pas manquer: dans ce cas, cette série ne se découpant pas en épisode, c’est impossible à dire.


2.       Lost (2004-2010), ABC

A l’origine ça devait être une version fiction de « Survivor » concoctée par une bande de cadres dirigeants d’ABC. JJ Abrams (très vite remplacé par Carlton Cuse) et Damon Lindelof l’ont transformée en objet culte quasi-religieux et mystique. Les fans semblaient attendre de la série qu’elle leur révèle le sens de la vie, ils ne pouvaient qu’être déçus. Mais Lost reste une des meilleures séries de networks, une des plus ambitieuses et innovantes surtout dans ses techniques de narration qui ont marqué l’histoire de la télévision (le final de la saison 3 restera longtemps dans les annales). Ne vous attendez pas à un puzzle savamment construit dans lequel chaque pièce prend son sens  lors de la révélation finale, mais savourez le parcours et ses innombrables twists, retournements, émotions, et autres « What the fuck ? ». La fin, quoi qu’on en pense, reste émotionnellement magnifique.

Episode à ne pas manquer: 4×05 – The Constant. Un chef d’oeuvre.


3.       Battlestar Galactica (2004-2009), Sci Fi/SyFy

A priori, le remake d’une série de SF méga-kitsch de la fin des années 70, vaguement inspirée de Star Wars et de doctrine religieuse mormone, ça ne semblait pas une recette pour la réussite. Et pourtant si. Il est vrai qu’il ne reste à peu près rien de la série d’origine si ce n’est quelques prémices et choix de designs. BSG est la série de SF pour les gens qui n’aiment pas la SF. Ultra-réalisme, choix moraux gris, personnages principaux ambigus, sous-texte politique, mysticisme religieux, le tout dans une histoire prenante et une réalisation parfaitement maitrisée. Même les effets spéciaux sont de très haut niveau malgré le faible budget et les combats spatiaux donnent une leçon à Georges Lucas et ses minables prequels starwarsiens.  Il faut voir le premier épisode de la série (pas la mini-série assez médiocre de 2003 qui introduit la série), « 33 » : un bijou de perfection qui fait tout de suite comprendre qu’on a affaire à quelque chose de diffèrent. C’est ultra-addictif et c’est de qualité. Comme Lost, la fin a fait débat, et pour à peu près les mêmes raisons. Et comme pour Lost, quoi qu’on pense, la série en vaut la chandelle.

Episode à ne pas manquer: 1×01 – 33.


4.       Alias – saisons 1-2 (2001-2003), ABC

Avant de s’occuper de Lost et de ses 7 premiers épisodes, puis de cinéma, JJ Abrams s’est surtout fait connaitre grâce à la série Alias, qui si elle n’a jamais connu un énorme succès d’audience, fut la coqueluche des critiques. Alias c’est Mission Impossible sous cocaïne, mélangé à un soap opera et au Da Vinci Code. On retrouve certains traits qui feront le succès de Lost comme les jeux de construction narrative, une mythologie envoutante et addictive ou la musique de Michael Giacchino, mais ici le rythme est infernal. C’est une série qui sait que vous avez déjà vu tous les James Bond et les vieux films d’espionnage et qui fait donc l’économie de la mise en place pour sauter directement dans l’action. Le tout avec les habituels rebondissements et autres cliffhangers. Bien qu’Alias a duré 5 saisons, je ne conseille ici que les deux premières, quasi-parfaites. Ensuite la série reste sympathique mais nettement en dessous. Evidemment, vu la façon dont se termine la deuxième saison, il est impossible de ne pas avoir envie de voir la suite.

Episode à ne pas manquer: 2×13 – Phase One. Quand une série a les c…. de suivre la conclusion logique de ce qu’elle raconte.


5.       Twin Peaks (1990-1991), ABC

Il y a un avant et un après Twin Peaks. Avant, c’est la télévision des années 80 et ses séries ultra-formatées qui se faisaient concurrence de médiocrité – à quelques rares exceptions près. Twin Peaks, sous la direction de David Lynch lui-même, c’est l’entrée de la télé a l’ère de la qualité cinématographique – aussi bien sur le plan technique que scénaristique. Difficile de raconter l’histoire onirico-surréaliste qui tourne autour du meurtre d’une adolescente dans une petite ville du nord-ouest des Etats-Unis et l’enquête qui s’en suit. C’est du David Lynch. C’est une ambiance mélangeant quiétude et terreur. C’est Kyle MacLachlan quand il était jeune. C’est ce qui a rendu possible tout le reste après – d’abord X-Files et les autres ensuite.

Episode à ne pas manquer: Episode 2 (en fait le 3eme avec le pilot). Quand on découvre qui est le tueur sans avoir la moindre idée de qui est le tueur. Oui oui, c’est du Lynch.


6.       Seinfeld (1989-1998), NBC

Je ne suis pas fan de sitcom, mais s’il en fallait une (un ?), ça ne pouvait être que Seinfeld. Certes la série a pris un coup de vieux – les habits ou les coiffures sont terriblement datés. Mais ça reste incontournable, méchant, cynique, et incroyablement exact. Les personnages sont ignobles et on les aime. Ils n’apprennent rien, ne changent pas, ne murissent pas – bref le contraire de toute série qui se veut de qualité de nos jours. Et c’est génial.

Episode à ne pas manquer: Difficle ici de faire un choix, je vais aller au plus facile: 7×06 – The Soup Nazi.


7.       Buffy/Angel (1997-2004), WB, UPN

Dans l’univers des séries cultes, personne n’atteint le statut que possèdent Buffy et, dans une moindre mesure, Angel, son spin-off. A part peut-être Firefly – ces trois séries ont en commun d’être les bébés de Joss Whedon. Buffy, à l’origine, c’est l’incarnation littérale des horreurs de la vie lycéenne. Les démons de l’adolescence sont de vrais démons et les vampires pourchassent les jeunes filles pour de vrai. C’est aussi un plaidoyer féministe qui tourne parfois au radical pro-lesbien (la partie qui ne m’a jamais plu je dois avouer, mais je faisais comme si ça n’existait pas). Et une écriture des personnages époustouflante : l’évolution d’un Wesley, la mort de la mère de Buffy. Mais avant tout un univers et un humour sophistiqué, une qualité qui s’affine au fil des saisons (parce que la première saison de Buffy est assez catastrophique). J’ai une certaine préférence pour Angel, plus sombre et second degré et sans le coté féministe lourdingue. C’est un must pour tout fan de série, mais c’est long : 12 saisons en tout !

Episode à ne pas manquer: Buffy 5×06 – The Body. Ou 6×07 – Once More, With Feelings.


8.       Sherlock (2010-…), BBC

Il y a des tas d’excellentes séries anglaises, certaines auraient peut-être mérité d’être dans la liste mais c’est aussi ça le coté parfaitement subjectif de ces listes : je mets ce qui me plait. Néanmoins, si une série anglaise doit être ici, c’est la récente « Sherlock », de l’excellentissime Steven Moffat. Après avoir parlé juste avant de 12 saisons de 22 épisodes (en moyenne), c’est sûr qu’il est difficile de comparer une série qui ne compte, pour le moment, que 2 saisons de 3 épisodes chacune. Mais quels épisodes ! Chacun est travaillé comme un petit diamant. La deuxième saison est d’ailleurs supérieure à la première. Les amateurs de Sherlock Holmes trouveront d’innombrables références aux histoires originales, et ceux qui ne les ont jamais lus découvriront que ce personnages mythique garde toute sa pertinence en 2012.

Episode à ne pas manquer: 2×01 – A Scandal in Belgravia.


9.       Game of Thrones (2010-…), HBO

Si BSG est la série de SF pour ceux qui n’aiment pas la SF, GoT est la série de « médiéval fantastique » pour ceux qui n’aiment ni le médiéval ni le fantastique. Si vous voulez voir une production de haut niveau digne d’un film hollywoodien, mais qui ose aller très loin, vous serez servis. GoT est une série violente et sexuelle, qui prend souvent le contrepied des attentes habituelles. Rien ne se passe comme on s’y attendrait et la série ne craint pas d’aller jusqu’au bout de sa logique en osant ce qu’aucune autre série ne ferait jamais. Et pour qui connait les romans, on a encore rien vu. La série d’ailleurs prend de plus en plus de libertés avec ces derniers, pour notre plus grand plaisir.

Episode à ne pas manquer: 1×09 – Baelor / 2×09 – Blackwater.


10.   Rome (2005-2007), HBO/BBC

J’allais écrire que GoT est la série la plus chère jamais produite mais c’est faux, cet honneur revient à Rome et ce fut aussi la cause de son arrêt prématuré, après deux grandes saisons. Rome conte la fin de la République de Rome et sa transformation en Empire vue par deux simples soldats. C’est du HBO donc c’est aussi très violent/sexuel. Si vous aimez l’Histoire, les bons acteurs, les péplums, et le réalisme, Rome est pour vous.

Episode à ne pas manquer: 1×11 – The Spoils.


Presque sur la liste : South Parks (1997-…), Comedy Central, 24 (2001-2010), Fox, Veronica Mars (2004-2007), UPN.

South Park est non seulement une grande série comique, mais surtout une série politique qui n’a peur de rien et attaque le politiquement correct avec la plus grande violence. La série commence néanmoins à fatiguer.

24 fut une véritables grande série pendant un moment : les avis varient entre seulement la première moitié de la première saison, jusqu’à la première moitié de la deuxième saison. Ensuite, elle est devenue progressivement une parodie d’elle-même, tournant au grotesque involontaire parfois. Mais on ne s’ennuyait jamais.

Ajout: Veronica Mars c’est un peu Buffy sans les vampires. Une petite blonde dans un lycée qui résout des crimes avec sa bande de copains semi-losers en utilisant son superpouvoir d’etre super cool et géniale. Mais bon, ca faisait trop de blondes dans la liste.

En conclusion, je rappelle que cette liste ne reflète que mes gouts personnels à moi. Néanmoins, tout ne se vaut pas et donc, non, House, Grey’s Anatomy, Prison Break, Heroes, etc… n’ont pas été injustement oubliées : ces séries étaient juste trop médiocres. C’est justement en connaissant les vraies séries de qualité que vous pourrez vous en apercevoir.

 

Update 15/1/2014: Suite à la très médiocre saison 3 de « Sherlock », et je suis généreux, je me vois dans l’obligation de supprimer cette série de la liste.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s