Pourquoi et pour qui j’ai voté et qui va gagner

Je me considère comme un Juif Israélien séfarade originaire de France. Je suis certes Français, né et éduqué à Paris, je ne renie rien, mais je ne me définis plus comme Français depuis des années. Quand je vais en France, je m’y sens comme un touriste. La culture française m’est de plus en plus étrangère, le peu d’amis qui me restent là-bas me semblent souvent vivre dans un autre monde, et leur comportement, habitudes, règles sociales me paraissent de plus en plus bizarres voire absurdes.

Pendant les élections présidentielles françaises, je me suis fait insulter sur Facebook par des Français (Juifs ou pas) parce que je déclarais ne pas vouloir voter. Cela me semble la moindre des choses. Je n’habite pas en France, je n’ai aucun droit de décider pour les Français de ce qui est bon pour eux.

Et pourtant, j’ai voté pour les élections législatives françaises.

Certes, j’ai commenté ces élections ici et sur JSSnews, essentiellement parce que la guéguerre semi-délirante des candidats entre eux ressemblait à un psychodrame digne des pires soaps opéras et que je prenais du plaisir à suivre les divers rebondissements qu’on croirait écrits par un scénariste hollywoodien. L’analyse politique est une de mes passions et j’avais devant moi un terrain d’essai pratique et sans risques (ou presque, vues les réactions assez hystériques des fans de Gil Taieb). Mais ce n’est pas pour ça que j’ai voté. Ni le fait qu’après tout j’appartiens à la circonscription électorale et que le futur député est censé me représenter directement. Franchement, je ne me sens pas le moindre besoin d’être représenté en France, cela ne me concerne pas.

Tout a commencé après avoir lu je ne sais plus quel texte de Valérie Hoffenberg. Non, elle ne m’a pas subitement convaincu de la nécessité vitale de voter pour elle. Elle affirmait avoir reçu le soutien de diverses personnalités politiques israéliennes dont le député Likud Ofir Akunis. Connaissant Ofir depuis 13 ans, j’étais légèrement étonné qu’il s’implique soudainement en politique française. Je l’ai donc appelé. Il se rappelait vaguement de qui je parlais, une femme qui se présentait comme représentante de Sarkozy au Proche-Orient. Lorsqu’il l’avait rencontrée, elle lui a annoncé qu’elle était candidate a des élections, il lui a souhaité bonne chance, et évidemment n’a jamais apporté le moindre soutien et refusait la moindre implication dans les affaires politiques internes d’un autre pays. Mais en apprenant que ces élections permettaient, pour la première fois, de voter par internet, il m’a demandé de voir pour lui comment se déroulait cette procédure.

J’ai donc voté. Je prends la démocratie au sérieux et je ne vote pas pour n’importe qui, au hasard ou pour m’amuser. Néanmoins, la question de savoir pour qui n’était pas très compliquée.

Je n’avais que 4 possibilités théoriques, les autres candidats étant inconnus ou d’extrême-gauche.

1/ Daphna Poznanski :

Elle est israélienne, c’est à peu près la seule chose positive que je peux dire sur elle dans le contexte de ces élections (je ne la connais pas personnellement). Mais elle représente le PS et je ne vais évidemment jamais voter pour ce parti.

2/ Valérie Hoffenberg :

Mis à part le fait qu’elle s’invente des soutiens imaginaires, toutes les personnes la connaissant décrivent une arriviste mythomane détestée de tous. Elle n’a rien fait de concret que je puisse mettre à son actif lors de sa mission pour Sarkozy. Et je n’aime pas beaucoup plus l’UMP que le PS.

3/ Gil Taieb :

Je le connais depuis le début des années 2000 lorsque mes parents venaient avec lui lors des voyages de soutien à Israel. Son action pour Israel est incontestable tant en France qu’ici. J’apprécie aussi beaucoup certains de ses soutiens et militants.

Le problème c’est qu’il semble s’être trompé d’élections. Il se focalise quasi-intégralement sur les électeurs israéliens, ne semblant pas avoir compris que comme déjà expliqué la majorité des votants sont dans les autres pays. Le fait d’avoir fait un voyage en Italie et en Grèce n’y change pas grand-chose. De plus, ses options politiques sont floues. Il aurait créé Kadima France et sa femme serait au PS. Je ne l’ai jamais entendu démentir ça.

Surtout, on ne se fait pas élire uniquement sur ce qu’on a fait dans le passé mais sur un programme, lorsque les actions passées servent à valider le sérieux qu’on peut y accorder. « Faites-moi confiance, votez pour moi » c’est le degré zéro de la politique. Tout semble reposer sur l’émotion, et ses militants sont incontestablement sous le charme de son charisme, mais c’est quand même très peu. Cela caractérise sa campagne marquée par un amateurisme certes sympathique mais complètement à côté de la plaque. C’est d’ailleurs la seule explication que j’ai à sa candidature ; si lui ou ses soutiens comprenaient la politique un minimum, il se serait retiré depuis longtemps.

4/ Philippe Karsenty :

Je n’ai jamais rencontré Philippe Karsenty mais ma sœur le connaissait à Paris et mon père milite pour lui à Netanya.

Mais ce n’est pas pour ça que j’ai voté pour lui. C’est parce que c’est le seul avec lequel je peux m’identifier sur le plan des idées, aussi bien sur la politique israélienne que sur la politique internationale ou économique. Un homme qui a sacrifié beaucoup pour défendre la vérité dans un combat que moi-même à l’époque je pensais futile. C’est aussi un vrai politique, élu local, qui sait comment manœuvrer les institutions françaises, encore que franchement, I  don’t care.

Et surtout, son élection rendra fou Charles Enderlin et tous ses amis. Et rien que pour ça, ça vaut le coup.

 

Alors qui va gagner ?

Il est difficile de faire des pronostics parce que non seulement c’est la première fois que se déroule une telle élection mais c’est aussi la première fois qu’on peut voter par internet. La question centrale est celle de la participation : normalement plus basse aux législatives qu’aux présidentielles, le vote internet va-t-il changer quelque chose de façon significative ?

Quoi qu’il en soit, je doute que la répartition entre Israel et les autres pays se modifie par rapport aux présidentielles : environ 40% des votants. Même en admettant de façon très optimiste qu’on arrive à 50%, cela ne changera pas grand-chose.

L’autre inconnue sera l’effet de la citoyenneté israélienne de Daphna Poznanski sur le vote de gauche en Italie et ailleurs, surtout face à des candidats du FdG et des Verts basés en Italie. Il y aura un indiscutable effet « local », beaucoup préférant voter pour un candidat qui connait leurs préoccupations quotidiennes même s’il n’est pas exactement du même bord idéologique. Mais à quel point ?

La troisième inconnue sera le score de Karsenty en Italie parmi la droite locale. Il a reçu le soutien de l’UMP de Rome et de la Ligue Internationale des Français de l’Etranger. Quel sera l’effet sur les votants ?

La dernière inconnue sera le score de Gil Taieb et son « parasitage » sur le vote Karsenty. Gil Taieb n’obtiendra a peu près aucune voix hors d’Israel et n’a mathématiquement aucune chance de gagner ni même d’être au second tour. Mais il peut causer du tort à Karsenty.

Mon pronostic, tout bien considéré et totalement au jugé, est un second tour Poznanski-Karsenty. Dans cette configuration, Karsenty serait le favori pour gagner. Mais tout reste possible. Hoffenberg et éventuellement un des candidats « italiens » peuvent aussi arriver au second tour. Le feuilleton continue donc.

11 commentaires

  1. hier vous ecriviez sur fb: les elections sont sans importance. Le depute ne votera aucune loi en gaveur des francais de l’etranger – en France la quasi-totalite des lois est decidee par le gouvernement. Et meme s’il le pouvait en quoi ca nous concerne ? Nous sommes Israeliens. A part les retraites, je ne vois pas le rapport avec nous.
    Cependant, je suis ces elections avec interet parce qu’elles sont marrantes, completement delirantes, on dirait un serie tele.
    et un peu plus bas
    dith j’habite ici depuis 16 ans et je ne connais a peu pres personne qui a jamais eu besoin de tout ce que tu racontes. Qui veut de l’enseignement en Francais ? On ne fait pas son aliyah pour etudier en Francais. Quelle aide consulaire ? Pour quoi faire ? A quoi ca sert ? Nous ne sommes pas des expatries, nous sommes des Israeliens dans leur pays. En fait la plupart des gens jusqu’a recemment n’etaient pas inscrits aux consulats (et d’ailleurs je crois que c’est toujours le cas). Moi meme uniquement quand j’ai refais mon passeport on m’a oblige a m’inscrire (ce qui n’avait pas ete le cas avant).
    De plus, comme je le disais, le depute n’aura a peu pres aucun pouvoir. Au mieux il fera remonter les revendications sur le terrain aux services concernes qui feront ce qu’ils veulent.
    et soudain vous voici au coeur de l election, vous votez , ce que j approuve, vous soutenez un candidat , ce qui est democrate et republicain, et vous le portez aux nues ce qui est votre droit
    mais que cherchez vous?

    J'aime

    1. Shalom Judith
      Vous comprendrez que je souscris ENTIEREMENT à cette analyse de Benj que je ne connais pas.
      J’aurais pu (et sans doute du) écrire cela.
      J’ose espérer que Karsenty ne sera pas éliminé au premier tour à cause de quelques voix prises par Taieb, ce qui serait une catastrophe pour Israël. Je suis persuadé qu’au second tour vous voterez pour Philippe Karsenty.
      Bravo Benj pour cette analyse et les précédentes.
      Je conseille aussi ces liens pour ceux qui ne seraient pas convaincus
      http://jssnews.com/2012/05/25/pourquoi-je-vais-voter-pour-philippe-karsenty-par-shraga-blum/
      http://jssnews.com/2012/05/28/jappelle-a-voter-pour-philippe-karsenty-par-emmanuel-navon/

      J'aime

  2. Chere Judith, il n’y a aucune contradiction. J’ai écrit pourquoi j’ai vote, et comme je votais, logiquement, j’ai prefere voter pour celui qui m’étais le plus proche.
    Je ne suis pas au coeur de l’élection. C’est un blog personnel. Je n’ai volontairement pas voulu publier ça sur JSSnews. Mais il se trouve que ça a été repris par plusieurs personnes, ce dont je suis très heureux mais je ne l’ai pas demande.

    J'aime

  3. Bonne description des candidats qui se sont trompé d’élection : une israélienne au PS donc on ne vote pas pour elle, une menteuse pathologique qui a réussi à avoir l’investiture de l’UMP, un super activiste de la bienfaisance qui s’est trompé d’élection.

    Le seul candidat compétent s’appelle Philippe KARSENTY. Que pas une voix ne lui manque DES LE PREMIER TOUR car il y a eu beaucoup de pollution et de mensonges contre lui pour le faire perdre.

    J'aime

  4. « Et surtout, son élection rendra fou Charles Enderlin et tous ses amis. Et rien que pour ça, ça vaut le coup. »…

    Entièrement d’accord avec votre article. J’avais moi-même décidé de ne pas voter à la présidentielle pour la même raison que vous, désormais c’est la politique israélienne qui me concerne, et plus la politique française.

    Mais j’ai voté pour Philippe Karsenty et lui ai apporté mon soutien actif pour sa campagne, car je pense que s’il est élu, il fera bouger les lignes au niveau des médias et de la perception d’Israël en France et ailleurs et c’est pour moi très important.

    S’il peut faire d’autres choses, ce sera un « plus », mais ce n’est pas la question des retraites ou de l’enseignement du Français qui me motivent pour cette élection.

    Cordial shalom d’Ashkelon !

    J'aime

  5. J’ai moi aussi voté Philippe Karsenty. Je n’attends pas de sa part de nouvelles lois concernant les retraites ou le soutien des Français de l’étranger, seulement une voix vraiment sioniste à l’Assemblée française puisqu’il est le SEUL a s’être déclaré contre un nouvel état arabe en Judée, Samarie, Gaza et Jérusalem.
    Taïeb, kadimiste, a approuvé l’expulsion des Juifs du Goush Katif et a osé de faire inscrire sur la liste francophone des amis du musée du Goush Katif ! Daphna Poznanski, qui a bien fait son travail rémunéré de fonctionnaire pour les Français expatriés, soutient la politique du PS : Jérusalem capitale des palestiniens et un nouvel état Judenrein. Valérie Hoffenberg était la Juive de cour de Sarkozy et s’est faite virée par Juppé, elle n’est plus rien mais ne le sait pas encore.
    Alors ? Tout faire pour que Karsenty passe au premier tour et que, lors du deuxième tour, nous puissions aller nous balader dans notre beau pays qui a un cœur : la Judée et la Samarie qu’il faut le voir et revoir, les Juifs qui y habitent (surtout les jeunes) sont extraordinaires !

    J'aime

  6. Excellente analyse Benjamin, je suis moi-même franco-israélienne et j’adhère complètement à ce que vous expliquez très bien ici. Au plaisir de vous lire 🙂

    J'aime

  7. Bonne analyse, mais la finale opposera VH a PK. DP ne fera pas le plein des voixPS donc moins de 5000… Score que les 2 depasseront facilement. je mets 20 nis.

    J'aime

  8. « Le député ne votera aucune loi en faveur des français de l’étranger – en France la quasi-totalité des lois est decidée par le gouvernement. Et même s’il le pouvait en quoi ça nous concerne ? Nous sommes Israéliens. A part les retraites, je ne vois pas le rapport avec nous. »
    Ben moi, je suis française expat en Israël depuis des années, et pas israélienne, donc je me sens concernée par ces questions. Mais ce n’est pas pour ça que je voterai aussi pour Ph. K.
    Je le fais avant tout à cause de son engagement pour défendre l’image des soldats d’Israël, pendant ces dix longues années. Il a fait preuve de droiture, de cohérence, de courage… sans autre intérêt que celui de rétablir la vérité contre le mensonge et la propagande. Bref, tout ce que l’on peut espérer d’un politique aujourd’hui.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s